img_8440

Il y a quelque temps déjà, un certain Xavier Chezleprêtre, attaché de promotion web chez « Attitude« , m’a contacté et m’a par la suite proposé de m’envoyer quelques albums dont la sortie était toute fraîche, afin d’y écrire un petite critique. Avec un peu de retard à cause du mélange épreuves de bac + vacances, je vous propose de lire cette dernière. J’ai donc décidé d’écouter les albums d’Emma Daumas, de Soan, DeLaurentis, de Pauline Croze et de Jérémy Kapone (voir l’interview ici). Pour écrire cette critique, j’ai décidé de choisir un titre qui m’a plu, et un deuxième que je n’ai pas forcément validé. Bonne lecture…


emma daumas - vivante

Le premier album dont je vais vous parler celui d’Emma Daumas, intitulé « Vivante » (chanson française), sorti fin mai 2016. Pour ma part, ce n’est pas ce que j’écouterai tous les jours, qu’on se le dise, mais pourtant je le trouve assez agréable en période d’été. Les titres sont frais et accompagnés par des instruments souvent similaires ainsi que par la voix d’E. Daumas.

Je valide : « Mon homme« , qui est surement le titre qui m’a le plus agréablement surprise ; c’est le dernier de l’album, et il clôt bien celui-ci. La voix d’Emma Daumas, douce et aiguë la plupart du temps est sincère, tout comme les paroles. Cette ballade aux airs parisiens m’a énormément plu. Le côté nostalgique est magnifique, et les derniers instants de cette ballade, le sont tout autant.

Je valide moins : « Les promesses en l’air« , que j’ai trouvé un peu plus enfantin et je pense que c’est ce côté que j’ai moins aimé. Contrairement au titre précédent, j’ai trouvé les paroles moins recherchées et sincères, et c’est ce qui m’avait vraiment plu dans « Mon homme ». Néanmoins, j’ai trouvé la partie musicale (1:45min – 2:15min) très jolie car elle mélange parfaitement bien les instruments. Je dis oui.

» L’album d’Emma Daumas regroupe de belles chansons françaises accompagnées d’instruments tous plus agréables les uns que les autres. Personnellement, je verrais très bien cette jeune femme jouer dans une petite salle ou en plein air, afin de partager autour d’elle sa douceur et sa sincérité, qu’on peut retrouver dans la quasi totalité des titres. De plus, je trouve que cet album pourrait faire une très belle Bande Originale pour un film français. Si je devais le noter, je lui mettrai 2,5/5. En concert le 26/09 aux Trois Baudets (Paris).


soan - retourné vivre

Soan, c’est un type que j’ai découvert il y a quelques années déjà grâce à la Nouvelle Star, et déjà, sa voix pouvait en marquer plus d’un. J’ai re-écouter sa version des « Mots Bleus« , et on peut remarquer que sa voix était remplie de sincérité et très touchante. Tout le monde ne pensait pas ça. Et bien voilà que début mai 2016, Soan est revenu avec un album, « Retourné vivre« , qui peut nous convenir peut importe notre humeur. Bravo l’artiste!

Je valide (complètement) : « Pustule« , qui je trouve peut sembler ressembler à ce que fait Saez. Ce que je retiens le plus, c’est surement le contraste entre la voix grave de Soan, et l’accompagnement piano qu’il nous propose ; c’est magnifique. Ce titre n’est certes pas très gai, mais il faut avouer que ça fait du bien. Alors, on prend le temps d’écouter les paroles, ce que nous ne faisons pas toujours lorsque l’on écoute une chanson. Mon passage favori est surement de 2:19minà 2:27min, la fin de la chanson, car Soan retiens moins sa voix, et mon dieu ce que c’est beau.

Je valide moins : « Eyahé« , un des derniers titres de l’album. Le début de la chanson me plaisait bien, et c’est pour cela que je la valide à moitié seulement.Cependant… à partir du refrain, je trouve ce titre un peu traditionnel, que ce soit au niveau  du refrain en lui-même. Et, ce n’est pas ma tasse de thé. Cependant, l’instru qui reste un peu rock’n’roll et qui s’amplifie au fil du temps, n’est pas spécialement critiquable.

» Cette voix atypique et reconnaissable, Soan nous la partage tout au long de l’album, qui est musicalement parlant très contrasté : génial! De plus, nous pouvons noter que l’artiste déborde d’énergie dès le premier titre, et ça, ce n’est pas donné à tout le monde. Si je devais lui attribuer une note, ce serait 3,5/5 pour l’énergie débordante et tout simplement pour ses guitares, ses batteries et ses textes énergiques.


de laurentis -brand new soul

DeLaurentis, c’est une artiste dont je n’avais jamais entendu parlé, et que j’ai tout de suite adoré. Sa musique électronique et ses titres dignes de se retrouver dans des films m’ont beaucoup plu. Son album « Brand new soul » sorti en avril 206, fut une véritable surprise.

Je valide totalement : « 8MM« , qui est le deuxième titre de l’album, idéal pour un film. Dans ce titre, j’aime tout : l’intro qui n’est ni trop courte, ni trop longue ; la voix de cette jeune artiste qui est d’une grande douceur et mélangée avec un côté quelque peu tragique. Mais ce que je préfère avant tout, c’est la grande montée en puissance à partir de 2:59min, après une partie parlée : ici se mélangent la musique et la voix qui sort vraiment du ventre de DeLaurentis. Surprenant, et incroyable surtout.

Je valide moins : la chanson qui suit celle dont je viens de vous parler, « As a wink« . L’intro est très bien faite et nous donne vraiment envie d’écouter la suite de ce titre et d’y trouver quelque chose de ouf. Ça n’a pas été le cas pour moi. En effet, bien que les chœurs et que la musique de fond soient beaux et agréables, après avoir écouté les deux premiers titres de l’album, je m’attendais à entendre quelque chose de lourd. Le calme fait du bien, mais le petit quelque chose en plus n’aurait pas été de trop.

» Cet album, comme je l’ai dis plus haut, est une grosse et agréable surprise. Cette artiste m’était complètement inconnue, et la découvrir à travers cet album était quelque chose de bon et appréciable. DeLaurentis fait sans artifices, et c’est pratiquement un sans faute. Si je devais attribuer une note à cet album, ce serait un 4/5, pour la grosse claque qu’il m’a donné. En concert le 25/11 au Carreau du Temple (Paris).


pauline croze -bossa novaCertains en ont peut-être déjà entendu parler, Pauline Croze (cette artiste née le même jour que moi mais à quelques années de différence), est revenue fin mai 2016 avec un nouvel album intitulé « Bossa Nova », où elle reprend des standards en français et portugais, et nous fait voyager à travers onze superbes titres.

Je valide à 100% : un titre mondialement connu, « Essa moca ta diferente« , que j’ai d’ailleurs écouté tout l’été. En écoutant ce titre après la version originale, je ne savais pas vraiment quelle était la version que je préférais ; c’est du bon boulot. Mon moment favori est de 2:09min à 2:20min, une partie assez courte où seuls les instruments sont présents. Si vous vous imaginez au bord de l’eau en écoutant cette chanson, vous verrez tout comme moi qu’il était idéal pour cet été 2016.

Je valide moins : « Les eaux de Mars« , comme pour un des titres d’Emma Daumas, j’ai trouvé ce titre moins appréciable, bien que les chœurs soient très… relaxants. En reprenant ce titre, je ne retrouve pas le petit quelque chose qui me plait dans la voix de Pauline Croze. Cependant, j’ai plusieurs fois écouté l’album dune traite, et « Les eaux de Mars » à tout de même sa place, on ne va pas se mentir…

» Cet album m’a fait voyager dès la première écoute, et c’est encore le cas maintenant, quelques temps après. Pauline Croze, accompagnées d’invités sait très bien comment s’approprier des titres pourtant très connus, que ce soit au début, au milieu ou à la fin de son album. C’est un voyage qu’on entreprend, tout en restant pourtant bien à sa place ; et si je devais le noter, ce serait un 5/5, car « Bossa Nova » m’accompagne tous les jours.


jérémy kapone - aquarium

Jérémy Kapone, c’est le jeune gars que j’ai connu il y a quelques années grâce à son rôle dans « LOL« , et que depuis, je suis. D’ailleurs, j’ai pu l’interviewer ici. Jusqu’à cette année, nous n’avions pas beaucoup de nouvelles de cet artiste, avant qu’il sorte son fameux EP intitulé « Aquarium », qui m’a été envoyé. Ce retour, fait plaisir, car Kapone nous emmène découvrir son univers à travers six titres.

Je valide : Le premier titre que l’on peut écouter sur cet album, « Intro« . Bon, celui-ci ne dure qu’1:12min, mais le fait qu’il soit fait sous forme de fragment d’un de ses titres, et qu’il ai été remixé, je trouve cela très chouette. Et entre nous, je ne vois pas souvent ce genre de chose dès l’ouverture d’un EP. De cette façon, on a envie de découvrir ce qui se cache dans cet EP, qui marque le retour de Jérémy Kapone.

Je valide moins : « Aquarium« , qui est pourtant le nom donné à cet EP. La musique de fond, je ne l’ai pourtant pas trouvé mauvaise, mais au niveau des paroles… j’ai eu du mal. J’ai pu aller le voir à son concert au mois de mai, et la sensation a été la même pour moi. Parler d’un aquarium, ce n’est pas vraiment très recherché. Cependant, j’ai noté un point positif, de 1:35min à 1:50min, qui stoppe l’instru et laisse place à du franglais.

» La voix de Jérémy Kapone passe comme une lettre à la poste, et le côté rock’n’roll lui correspond bien, laissant dégager une certaine forme de charme. Même si certains morceaux sont « bofs », j’attends de voir ce que cet artiste peut nous proposer d’autre. Si je devais noter « Aquarium », je lui mettrais 2,75/5, car il nous propose d’entrer dans son univers qui n’est pas déplaisant.


Merci encore à Xavier Chezleprêtre d’avoir accepté de m’envoyer des albums.

Laissez-moi votre avis sur ces albums…

Musicalement vôtre, Léola  ♪

dernier article    dernière interview    dernier divers

playlist août

mail : tmbleola@gmail.com

Publicités

4 commentaires sur « DIVERS • Des albums »

Un petit commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s