ITW – ESKEN

31489243_1616479455067066_4124970712307859456_o

" Premier EP disponible sur SoundCloud et sur toutes les plateformes de streaming. 4 nouveaux sons pour un projet de 13 minutes environ, t'as bien le temps d'aller écouter ça non ? " Esken.

Pour la sortie de son tout premier EP, Esken (de son vrai nom Arthur Eskenazi) a accepté de répondre à quelques questions pour Musicaleomentvotre.

Mort-Vivant est sorti le 27 avril ; c’est du rap jeune et frais, aux instrumentales diverses tirées du rap tout en mélangeant plusieurs genres, afin d’apprécier toutes les facettes que nous propose l’artiste tout droit venu de la banlieue parisienne. Certains l’ont découvert grâce au bouche à oreille, d’autres pour son passage sur la story Snapchat d’IBRATV, un youtubeur. Rencontre avec Arthur, le Montmorencéen.

Musicaleomentvotre : Est-ce que tu peux commencer par te présenter à ceux qui ne te connaissent pas encore ?

Esken : Tout à fait. Je m’appelle Esken (Arthur pour mon vrai prénom) et je fais du rap depuis le lycée. En ce moment je suis en Fac de cinema pour ce qui est des études.

M : D’où t’est venue l’envie de faire de la musique, et plus particulièrement du rap ?

Esken : J’ai commencé par le slam qui m’a très vite lassé par les limites que le genre pose, non pas à l’écriture mais beaucoup à l’interprétation. Et surtout, je suis un grand fan des instrumentales de rap qui peuvent en fait toucher à tout les styles, donc je me suis naturellement dirigé vers ça. Sinon, j’ai toujours aimé écrire depuis la primaire, des histoires comme des rimes.

M : Comment qualifierais-tu tes goûts musicaux, quelles sont tes influences et comment les retrouve-t-on dans tes propres titres ?

Esken : Ils sont ultra variés en fait, et j’essaye de faire un rap qui l’est aussi, donc on peut dire qu’on le retrouve en cela. J’ai envie de pouvoir écouter de tout et par extension de pouvoir créer tout autant, tant que ça reste fidèle à ce que je suis. Ma famille de 5 enfants (je suis le 4ème) et mes potes ont tous influencé à leur manière le contenu de ma playlist.

M : À propos de MORT VIVANT, pourquoi ce titre ? Comment t’es-tu organisé pour produire cet EP, et avec quelle aide ?

Esken : Pour le titre, je laisse libre interprétation à tout le monde, quelques explications se trouvent dans mes textes, mais je peux juste dire qu’il me tenait à coeur.
J’ai économisé pour pouvoir me payer des séances à AK Studio où j’enregistre mes titres depuis OMQGLT. Le problème, c’est que le temps est limité et donc qu’on ne peut pas revenir sur des erreurs éventuelles, sauf en payant. Mon but serait d’avoir un endroit où je peux enregistrer librement et autant que je veux. Sinon pour les clips de ce projet, je suis suivi par un label, KULT’, qui démarre mais qui est rempli de jeunes très chauds avec qui je compte avancer pour le moment.

M : Tes sons parlent beaucoup, indirectement ou pas de la jeunesse et de ses petits plaisirs (alcool, drogue et j’en passe) et on imagine bien que tu t’inspires de ta propre vie pour les écrire ( » J’en ai crié des improvisations totalement bourré, j’en ai écrit des rap grâce à l’inspiration défoncé  » – Clik Clik Boom). Alors, quel titre te correspond le plus ?

Esken : Yes haha. Chaque titre montre une facette de ma personnalité, et comme l’être humain est complexe (ça y est je m’improvise philosophe), certains semblent se contredire. Par exemple, je peux vanter les effets de la drogue dans un son et mettre en lumière son impact négatif sur moi dans un autre. Folie est pour moi le son qui représente le plus cette difficulté de se comprendre. Sinon dans  » Mort Vivant  » je dirais que c’est Puzzle.

M : Quelle est ta principale cible à propos de tes textes ?

Esken : Si tu parles de ceux à qui je parle dans mes textes, je ne m’adresse vraiment à personne si ce n’est à moi, mais c’est un plaisir de voir que des gens se reconnaissent dans mes textes, notamment Folie, et ça nous fait tous nous sentir un peu moins seuls. Sinon je parle à « X » pour faire de l’egotrip et je peux parler indirectement de certaines personnes, mais je ne vise jamais une cible en particulier quand j’écris une chanson, même si je peux parfois deviner à quels types de personnes elle plaira en majorité.

M : Si on compare par exemple Continuer d’avancer ou Voulez vous vous cacher avec moi (ce soir) avec les quatre titres de ton EP, on peut se rendre compte que MORT VIVANT est bien plus axé dans l’univers du rap qu’à tes débuts, tant au niveau du débit qu’au niveau des instrus. Comment expliquer ce choix ?

Esken : J’étais plus d’humeur à être dans cet univers, c’est tout haha. Je n’exclue absolument pas le fait de refaire des chansons comme celles-ci, voire des différentes de tout ce que j’ai pu faire aujourd’hui, mais disons aussi que ça me semblait important de commencer par un EP plus axé rap pour montrer d’où je commence, même si Eventail annonce bien la couleur concernant la liberté que je compte prendre dans la réalisation d’autres projets. J’ai hâte d’y être.

M : Quel genre de reconnaissance peut-on  » gagner  » en augmentant son audience grâce à @1minute2rap sur Instagram ? Les écoutes ont-elles doublé, tu as plus de soutient ?

Esken : On a une plus ou moins grande arrivée de nouveaux abonnés, et ça fait forcément un peu plaisir. Les écoutes n’ont pas doublé et ce n’est pas la communauté qui s’intéresse le plus à ce que je fais. Maintenant, ça entraîne aussi à faire du freestyle face caméra et à se préparer aux jugements des gens sur internet que j’ai vraiment connu sur cette page, plus que sur ma chaîne YouTube pour l’instant. C’est donc un bon exercice que je recommencerais peut-être quelques fois.

M : Peut-on dire que le fait de passer sur le snap d’IBRATV à été le signe d’un début de beaucoup de choses ? Gagner 600 abonnés en si peu de temps, ce n’est pas offert à tout le monde. Peux-tu nous raconter cette expérience ?

Esken : *Rires*. C’est une histoire marrante, mais ça n’a été le début que de l’arrivée comme tu dis de 600 abonnés, ce qui est super cool, bien sûr, mais qui ne démarre pas une carrière. En gros, on était dans son bar pour mes 18 ans, qui est aujourd’hui un restaurant à Châtelet. On commande pas mal de verres et on finit par aller le voir avec des potes en lui demandant s’il y a moyen d’être en story avec lui. Par extension, on voulait en profiter pour faire tourner la page YouTube, même si dans cette story je fais mon auto promo avec un air de mec totalement explosé à minuit et quelque. Le lendemain je me réveille avec 1000 nouveaux abonnés, dont 600 sont restés.

M : Un album est en cours de réalisation ?

Esken : Pas pour l’instant. Je veux me lancer dedans quand je serais vraiment prêt à réussir et à aller loin, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui même si  » je suis là pour gagner « . Par contre, un ou deux autres nouveaux EP risquent de vite suivre le premier.

M : Quand est-ce que tu remontes sur scène ?

Esken :  La prochaine scène est le 17 mai à l’occasion du Festival Solidarités à la Fac de Saint Denis, Paris 8. Toutes les autres seront communiquées sur mon Instagram : @Arthur_Esken.

M : Si tu étais : un artiste ? Une chanson ? Un album ? Un genre musical ?

Esken : Un artiste, Mac Miller pour son parcours. Un album, Port of Morrow de The Shins pour son chanteur. Un genre, l’alternatif (ça veut tout et rien dire donc c’est parfait haha).

M : Une phrase à placer dans un futur titre ?

Esken : J’écris des chansons pour me sentir exister.

M :  Le mot de la fin est pour toi.

Esken : Continuons d’avancer.


Ce chouette EP est donc désormais disponible sur TOUTES les plateformes de streaming. Le partage est illimité.

Publicités

SÉLECTION 2 – 30MARS


30 MARS 2018, 22 H 36 —  l’heure d’écrire, de partager la musique qui me fascine, à toi jeune lecteur. Des nouveautés, encore, et du meilleur que d’habitude. Se surpasser, toujours plus oui, et partager l’amour des mots et des notes. Primordial.

Une playlist, la seule qui regroupe chanson française, rap, house, un brin de rock et quelques remix, éventuellement. Musicaleomentvotre te parle… et t’ouvre les oreilles.


Des albums

Ces dernières semaines ont été riches en sortie, comme tu as surement pu le constater. Des single et des albums. Parmi une première petite sélection, deux albums sont ressortis. You will not die, de Nakhane, et HER de HER.

You Will Not Die est le tout nouvel album de Nakhane, sorti le 16 mars. C’est un artiste Sud-Africain, à la fois acteur, romancier, multi-instrumentiste et auteur-compositeur-interprète qui t’interpelle facilement grâce à sa voix tout droit venue des églises de Johannesburg. Violent Measures est le titre qui ouvre l’album, et malgré la multitude de publicité Spotify, je n’ai su décrocher de cet album si beau. En gros, You Will Not Die, c’est un douze titres de renaissance pour cet artiste multiple ayant fait ses premiers tours de chant dans l’église où se produisait la chorale gospel. Si tu n’as pas encore eu l’occasion d’écouter Nakhane, je pense qu’il est maintenant temps pour toi de le faire. C’est un album d’une richesse inouïe, porté par cette voix sensuelle, fragile et puissante à la fois. C’est captivant, envoûtant, doux et violent. C’est un grand cru, un album à aimer passionnément !

Et puis du côté français, aujourd’hui même est sorti HER, le tout premier album de Her. Tout l’album est en forme d’hommage à Simon Carpentier, la deuxième moitié du groupe, et décédé l’été dernier. HER, est un album aussi bouleversant que vivifiant. Un mélange de soul et de musique synthétique futuriste chantée en anglais. Évidemment, avant la sortie de celui-ci, on connait déjà quelques titres, notamment We Choose, Five Minutes, Bloom Roses… et j’en passe. Mais rien de mieux que d’enchainer ces titres avec d’autres encore inconnus, des interludes qui frôlent parfaitement bien la nostalgie d’une époque, de moments quelconques. Puis arrivent des titres plus dansants, comme On & On en featuring avec Roméo Elvis, ou encore Wanna Be You. Et puis le calme, la volupté avec Good Night et For Him, durant lesquels je retenais mes larmes. Her sait s’imposer, avec délicatesse. (En concert à Paris, le 25 avril).


La playlisssssst

Chaque mois, je te propose sur mon compte Spotify une playlist, regroupant mes titres phares, les dernières sorties et les chansons que je me remets parfois à écouter. En voici 20 chansons.

La mixtape

Et pour finir en beauté, une mixtape de HIGHLIGHT.

PLAYLIST DU MOIS DE MARS

juste ici

SÉLECTION 1 – 9mars


21H25 : l’heure parfaite pour entamer ce tout nouvel article 100% musical. C’est seulement une fois posée dans ma chambre, sous une grosse couette, une tasse de thé à la main et avec une ambiance tamisée, que je peux enfin SOUFFLER, et écouter les dernières sorties du jour, de la semaine, du mois si ce n’est déjà fait.

Voici ma petite sélection douce comme l’arrivée du printemps, d’artistes, albums ou juste singles qui ne doivent pas passer inaperçus, qui doivent absolument passer par tes oreilles.


Autant dire que depuis deux / trois semaines, on en entend des choses sympathiques. Je commencerai par les albums que j’écoute le plus ces derniers temps, ceux que je connais presque sur le bout des doigts et qui rythment mes matinées, midis et soirées (et non, je ne suis jamais à court de pépites musicales).

Capture d_écran 2018-03-09 à 22.43.27

Petite amie (deluxe) – JULIETTE ARMANET, Mélancolie heureuse – TIM DUP, L’Oiseleur – Feu! Chatterton, Matahari – L’IMPÉRATRICE, Cure – EDDY DE PRETTO.

La chanson française fait en ce moment unanimité dans mes playlists. Et pour cause, les artistes des temps modernes sont :

TALENTUEUX.

Les parfaits exemples sont pour moi, Juliette Armanet et Tim Dup, deux chanteurs jamais sans leur piano et tous deux étoiles montantes de la chanson française.

Petite amie (deluxe) de Juliette Armanet est sorti le 2 février 2018. C’est un réel coup de force ainsi qu’un réel coup de cœur (je ne suis pas seule dans ce cas). Chaque chanson t’emporte, grâce à des émotions fortes, et qui s’amplifient au fur et à mesure que tu écoutes cet album. Aux airs de Véronique Sanson, Juliette Armanet chante l’amour à cœur ouvert, les beaux et les moins beaux moments. Son titre d’Espoir féminin de la musique française lui va à merveille.

Tim Dup est dans la playlist Spotify Exception françaiseet on ne se demande même pas pourquoi. C’était inévitable. Mélancolie heureuse est sorti le 27 octobre 2017 et comme pour Juliette Armanet, sa voix, ses textes et évidemment son piano ne peuvent que faire unanimité. Tim Dup conquit nos cœurs en partageant la langue des émotions, comme il le dit si bien. C’est un premier album qui fait partie des bijoux de 2017/18. Tim Dup étend l’intime à l’universel, en étant sobre et dans l’air du temps. NDLR : ne pas passer à côté de jeunes talents en devenir.

D’autre part, les artistes de notre époque sont aussi :

ORIGINAUX.

Mélanger les genres, les styles. Faire quelque-chose de nouveau. On n’entend plus qu’eux ; Feu! Chatterton et Eddy de Pretto.

L’Oiseleur de Feu! Chatterton est sorti le 9 mars 2018, et fait partie des albums que j’attendais le plus en ce début d’année. Éblouissant, sublime, touché par la grâce, d’une ambition, d’une complexité et d’une beauté folle. Leur rock fusionne les genres et les époques, la poésie et la délicatesse, tout comme dans le premier album. L’Oiseleur touche cependant plus à l’électronique et au hip-hop que dans Ici le jour, et c’est évidemment ça qu’on aime : toucher à tout, sans oublier de garder l’authenticité qui m’a tant charmé il y a bien deux années de cela.

Rarement un artiste aura suscité une telle admiration avant même la sortie de son premier opus. Cure, c’est le premier album d’Eddy de Pretto sorti le 2 mars 2018, qui fait partie lui aussi de ces albums événements qu’on veut sans plus tarder voir naitre, ceux qui cassent les codes et troublent les styles. Et voilà qu’aujourd’hui son album très personnel et très réussis, mélangeant sincérité et émotions, tourments, craintes et désillusions, est numéro un des ventes en France. Après avoir été nommé Révélation de la scène, Eddy de Pretto était attendu au tournant à propos de son album. Et bien défis relevé avec bravoure : Cure est l’album à écouter en boucle, encore et toujours…

Enfin, d’autres artistes ont ce talent pour :

TRANSPORTER (ailleurs).

Alors là, chapeau pour le premier album de L’Impératrice, Matahari, sorti le 2 mars 2018 également. Pour celui-ci aussi, j’attendais beaucoup, et je ne suis pas déçue. C’est un album farfelu et fascinant à la fois, qui peut parfois te donner l’impression d’être ailleurs qu’à Paris, et comme ça fait du bien. Depuis le début de L’Impératrice, le groupe a su développer un univers vintage aux allures de pop (dite tropicale) et de disco-funk (ndlr : tout ce qu’on aime). Matahari, c’est l’album qui te permet d’oublier l’hiver et de te projeter en été, au chaud vers des destinations tropicales, soit l’album arrivé au parfait moment de l’année, et dont tu auras du mal à te lasser.


PLAYLIST en vrac DU MOMENT

 

MON LIVE pour bosser en beauté

 

UNE MIXTAPE

 

PLAYLIST DU MOIS DE MARS ;

ici

SÉLECTION DE FIN D’ANNÉE {3}

C’est après une semaine de réelles vacances au ski, que je reviens sur la blogosphère te proposer de lire le dernier article de ma sélection de fin d’année. Comme annoncé ici, cet article traitera de mixtapes écoutées en boucle, de vidéos  » discover  » pour en savoir plus sur tel ou tel artiste, puis pour terminer de ce que j’attends de 2018 en terme de musique.

Mixtapes

Définition : Une mixtape est une compilation de chansons — ou autre type de pistes audio — enregistrées dans un ordre spécifique, originellement sur cassette audio principalement.

 



Le son de la semaine (au ski)
Discover

(Ma) définition : Découvrir les artistes, à travers des vidéos de quelques secondes seulement.







En ce début 2018

Quelques dates clés pour bien commencer l’année…

  • Arctic Monkeys joueront au Firefly Music Festival aux États-Unis en juin prochain. Leur 6ème album ne devrait donc pas tarder à sortir.
  • Feu! Chatterton sortent L’Oiseleur le 9 mars. Ils joueront à Paris les 9 et 10 avril.
  • JUMOTS ont joué à Paris le 6 janvier, pour bien commencer l’année. Ils ont deux nouvelles dates de prévues : le 1er février et le 21 mars.
  • Tim Dup est en pleine tournée. Il termine cette dernière le 31 mai, à Paris.
  • Le groupe HER sort son premier album le 30 mars. En concert les 12 mars et 25 avril.
  • Orelsan sera à Paris les 15 et 26 mars, puis le 2 juin au festival We Love Green.
  • Le duo Brigitte sera en concert à Paris du 22 au 26 mai.
  • Lomepal sera en concert le 22 mars ainsi que le 4 octobre à Paris, puis le 2 juin dans le cadre du festival We Love Green.
  • FKJ sera en concert les 2 février et 20 octobre à Paris.
  • Charlotte Gainsbourg sera à Paris le 28 mars.
  • Lenny Kravitz annonce un grand retour en jouant à Paris le 16 juin.
  • Son Lux ont annoncé la sortie de leur nouvel album, Brighter Wounds, pour le 9 février. Ils seront à Paris le 19 février.
  • Angèle a prévu de sortir un album en 2018. Elle sera en Belgique le 30 avril.
  • Roméo Elvis vient d’annoncer que le 16 février sortira « Morale 2Luxe ». Il jouera à Paris les 3 mai et 8 novembre.
  • Lonepsi sort son nouvel EP, « Sans dire adieu » ce vendredi 19 janvier. Il sera en concert à Paris le 13 mars.
  • L’Impératrice sera en concert les 3 et 4 avril, pour te faire danser toute la nuit.

 

MUSICALEOMENTVOTRE

SÉLECTION DE FIN D’ANNÉE {2}

Ça y est, nous avons franchis le cap de l’année 2017

Bonjour 2018

Je reviens aujourd’hui, en pleine nuit, pour te présenter le deuxième article  » sélection de fin d’année « . Au programme : mon choix d’artistes et de chansons qui ont bercé mon année 2017. Tu dois déjà en connaitre certains, mais d’autres sont en devenir, en route vers la gloire (et toutes les autres belles choses qui vont avec). Si tu ne connais toujours pas les artistes dont je vais te parler, je pense que pour commencer 2018 en beauté, tu devrais aller jeter un coup d’œil sur ce qu’ils font. Et sinon, bonne année.

ANGÈLE

La première artiste dont je tiens à te parler a figuré plusieurs fois sur ce site (si tu en as marre d’elle, VA-T’EN. Non, c’est une blague). Il s’agit d’Angèle, jeune belge très prometteuse dans le monde le musique, et petite sœur du rappeur Roméo Elvis, dont tu as forcément déjà du déjà entendre parler, que ce soit sur Musicaleomentvotre ou ailleurs. Je l’ai connu grâce à son très beau cover de Bruxelles ma belle de Dick Annegarn pour Sofar Sounds et très vite, j’ai été sous le charme.

Angèle, c’est une djeun’s qui a fait un carton sur Instagram, notamment grâce à ses convers, ma foi plutôt marrants mais très jolis. Elle est naturelle et joue tout (ou presque) au second degré. Angèle te donne le sourire et te faire danser dès le matin, surtout quand tu écoutes La loi de Murphy, titre dans lequel tu peux beaucoup trop bien te reconnaitre.

PS : elle a fait les premières parties de Damso et d’Ibeyi… si ÇA c’est pas la classe…

FOXYGEN

Pop et folie. Voilà comment je qualifierai le second groupe dont je veux te parler, qu’on appelle plus communément Foxygen. Groupe de l’amour, groupe de 2017 et ce, sans hésitation. Accompagnés par un orchestre symphonique dans le titre qui m’a permit de les découvrir, soit Follow the leader (clairement un des meilleurs), j’ai tout de suite été conquise.

Ce titre m’a accompagné pendant TOUTE la période du bac. Dis toi bien que réviser sur la terrasse, un ice tea dans le bec et ce titre en boucle, était la meilleure idée qui ai pu me passer par la tête. C’est peut-être d’ailleurs comme ça que je suis devenue bachelière… m’enfin. Foxygen est un groupe qui inspire joie et bonne humeur, sans artifices. Leur album est excentrique, à grande échelle et qui nous surprend dès la première écoute, soit tout ce qu’on aime. Ben ouais, c’est pas très «  » » moderne «  » » comme musique, selon certaines personnes. Mais qu’est-ce que Musicaleomentvotre A-DO-RE.

 

CLAIRO

Clairo, c’est une jeune demoiselle de seulement 19ans, et qui commence sincèrement à se faire une bonne réputation du côté des jeun’s. Une nonchalance superbe à écouter, un naturel dont on ne se lasse jamais et évidemment, une voix basique mais qui fait son effet une voix à fond dans les oreilles. Je l’ai découverte grâce à son titre Pretty girl un peu avant la rentrée scolaire 2017 et depuis, toutes ses chansons tournent plusieurs fois par semaine dans mes écouteurs.

Quand je parle de naturel en décrivant Clairo, je cherche avant tout à essayer de te faire comprendre que cette jeune femme partage sans artifices de la musique chill (chill out music = musique relaxante). Et je pense que tu ne pourras pas nier ce fait. Que tu l’écoutes chanter matin ou soir, tu es directement propulsé(e) dans une ambiance « ahhh on se croirait en vacances, c’est si chouette, si détente… » alors qu’en fait, non ; tu vas juste commencer ta journée, comme les jours précédents de la semaine. Croire que nous sommes dans un autre monde, là est l’effet que cette chanteuse au talent en devenir me balance.

Psssss : écoute Flamin hot Cheetos. C’est ma favorite, je la connais par cœur, et elle est juste trop cool.

PANTÉONE

Pantéone, c’est mon duo de DJ préféré de fin d’année, découvert grâce à mon pote Clément (et ouais, certaines personnes ont des goûts/relatins plutôt cool dans mon cercle d’amis…). C’est un coup de cœur, qui j’espère sera aussi le tiens si tu aimes bien la HOUSE MUSIC. Clément me les a fait découvrir grâce à leur remix d’Italove (Emmanuelle), et celui-ci, je pense, est paré pour me faire danser toute l’année. Une touche de voix féminine, un beat assez répétitif mais trop agréable pour passer à la chanson suivante… Ce titre, personnellement, m’inspire l’été et la bonne humeur : comment ne pas l’écouter en boucle?

Pantéone, c’est la French Touch 2.0. C’est groovy, issu de la house music et un brin disco (comme on l’aime, dis-donc!). Le titre qui est obligatoirement dans mes playlists reste quand-même leur remix d’À la dérive, de OSLF, qui a été pendant bien des jours mon réveil (quitte à se réveiller à 6h30, autant se réveiller du bon pied, et avec un bon son, non?).

Sinon, le duo de DJ a aussi fait la Villa Schweppes en 2016 et ça, ce n’est pas un détail à négliger… l’avenir appartient aux jeun’s, passionnés de musique.

ESKEN

Esken, je t’en ai déjà parlé plusieurs foi déjà. C’est un jeune rappeur du 95, qui mine de rien, arrive à se faire entendre de plus en plus (et ça, c’est vraiment top). Je l’ai découvert en été 2017 avec Continuer d’avancer, et à vrai dire sans trop savoir ce que j’allais découvrir. Mais quelle agréable surprise! Une bonne prod’, un texte qui tient la route et un flow, sans te mentir, plutôt intéressant.

Et puis, Esken, c’est le genre de mec qui n’aura jamais fini de t’impressionner. En effet, plus il sort de titres, plus ceux-ci sont bien maitrisés et captivants au niveau du texte. C’est d’ailleurs le cas de Mètre de shots, qui est le son qui m’a le plus tenu compagnie cet été, pendant certains trajets plus longs que d’autres. Il retrace très bien la vie des « jeunes de nos jours », et je pense très sincèrement que c’est grâce à ça qu’Esken n’a pas finit de toucher son public. Personnellement, je l’attends au tournant…

PS : même mes parents apprécient son travail, alors pourquoi pas toi?

LES MEILLEURS TITRES DE 2017

Une petite playlist en l’honneur de ces chansons qui ont fait mon année.

PS : c’est le désordre.

 

SÉLECTION DE FIN D’ANNÉE {1}

 

Musicaleomentvotre

Je reviens en force sur la blogosphère, plus présente et épanouie que jamais (hum). Tu te rendras compte que… depuis mon dernier post, il s’en est passé des choses.

De nouveaux artistes qui font le buzz, des albums en tête d’écoute dès leur sortie, de l’émotion et des hommages, des découvertes personnelles, et tant de coups de cœur musicaux à te présenter (cet article va vraiment être ouah-ouh). C’est pourquoi je m’apprête à te faire une sélection gigantesque, monumentale, à ne plus jamais manquer de musiques. Rap, électro, chanson française, jazz et pourquoi pas un brin de techno-house ?

Sache que pour ne pas fatiguer tes beaux yeux, ce BIG article sera divisé en trois articles, qui verront le jour successivement. Le premier parlera des albums qui, selon moi, valent le coup d’être présentés. Le deuxième article, parlera de mes artistes et titres coup de cœur, évidemment dans la catégorie « récent« . Le dernier article de cette série sélection, traitera des mixtapes que j’écoute en boucle, ainsi que des vidéos dites discover, sur des artistes dont j’ai déjà parlé.

J’espère que tu as hâte en tout cas, le rattrapage de Musicaleomentvotre c’est maintenant, et c’est ONLINE.

A L B U M S

Ces derniers temps, énormément de nouveaux albums sont sortis, signifiants ou le retour de certains artistes, le début de carrière d’autres, ou tout simplement un album de rappel pour que le monde se souvienne que  » OK, je te balance ça là, maintenant, et tu kiffes « . Pour ma part, j’ai aimé 9 albums (vraiment sympa)

1. LA FÊTE EST FINIE, Orelsan

https://open.spotify.com/embed/album/04mHlwou1RaPDo8SigFfKf

Le premier album dont je te parle à sûrement du déjà bourdonner dans tes oreilles. En même temps, c’est compréhensible : on ne fait qu’entendre parler d’Orelsan et de son dernier album, La fête est finie. Avec celui-ci, Orelsan marque son retour en solo (après 6ans quand-même) et montre surtout de quoi il est capable. D’un coup,  le rap prend le dessus sur la chanson française. Encore une fois, Orelsan arrive avec des textes réels et des featurings qui font chaud au cœur, avec entre autres Ibeyi et Stromae. Point commun avec ses précédents albums : il continue de rapper l’ennui, l’ouverture d’esprit, les choses réelles et noires. La fête est finie, commence par San et se termine par Notes pour trop tard (deux de mes préférées HA-HA-HA), soit par le bonjour je suis San et l’au revoir, comme dans une histoire ; car oui, Orelsan est le rappeur dont on adore écouter les trouvailles verbales qui racontent les réalités d’aujourd’hui. Simple, basique.

2. SOULMATIC, Purple Disco Machine

https://open.spotify.com/embed/album/04X6SiqkYtSHq3TN8JtEJ9

L’album qui m’a fait bouger pendant ces longues semaines d’absence, est Soulmatic de Purple Disco Machine (que j’ai loupé la semaine dernière à Paris, youpi). C’est mon pote Clément qui m’a fait découvrir ce groupe et depuis, impossible de m’en détacher. Cet album est un coup de cœur de la saison. Soulmatic est un album très dance et qui d’après mes proches  » ne fait pas vraiment actuel « . C’est aussi un remède miracle contre la morosité et le stress quotidien. Tu le lances, tu l’écoutes et tu danses, en ne pensant qu’à une chose : te déhancher comme jamais sur le dancefloor avec une bonne bande de potes (tout seul aussi ça passe, mais je t’avoue que c’est encore une ambiance différente). Chaque titre de l’album ressemble un peu au précédent, mais c’est un bonheur d’écouter Soulmatic. Voilà comment être tonique dès l’aube. Et puis entre nous, écouter de bons morceaux, c’est bon pour le moral.

3. SHADOW WORK, Mammal Hands

https://open.spotify.com/embed/album/0D6EnTkqcbwzV5RWhxu4Rg

Si tu te demandes quoi écouter dès le matin, en sirotant ton thé / café sous les premiers rayons de soleil, et bien je peux t’annoncer que tu n’aurais pas pu tomber mieux qu’entre ces lignes ! C’était un lundi, il y a deux semaines, j’ai découvert Shadow Work de Mammal Hands, un groupe de Manchester. Très honnêtement, je ne me rappelle pas avoir déjà écouté auparavant un album aussi agréable à l’heure du petit déj’. Entre jazz, musique contemporaine et touche électronique, Mammal Hands ne pouvait pas mieux faire pour me charmer. C’est envoûtant, hypnotique et planant, soit tous les critères pour nous embarquer dans un univers sonore excellent. Shadow Work, en plus d’être beau, c’est une invitation au voyage, vers un endroit propice à la détente. Pour notre plus grand plaisir.

4. HERE COMES KATERINE !, Philippe Katerine

https://open.spotify.com/embed/album/33D4PJQhLg7I0ZQFFNeLb9

Here comes Katerine ! , c’est un tout nouvel album signé Philippe Katerine. Quand je l’ai fait écouter à mes parents, ils m’ont regardé en mode  » que t’arrive-t-il ? ». Mais sache que cet album, qui est une relecture de Philippe Katerine ,je l’aime pratiquement d’amour ; il me rend joyeuse et sait me mettre la Banane sur le visage (j’espère que t’as compris la ref. Mais si cherche bien). Alors oui, Here comes Katerine! est pour moi une bouffée d’ondes positives et Dieu sait qu’en fin d’année, on en a besoin. Puis, si tu n’es pas content, écoute ça.

5. FLIP DELUXE, Lomepal

https://open.spotify.com/embed/album/7C809pDAlv4nolQo5DnkXI

D’une part, Lomepal a balancé en juin dernier Flip et s’est positionné comme étant l’un des plus brillants opus de l’année. D’autre part, Lomepal vient de sortir Flip deluxe, où on y trouve trois nouveaux inédits (“ Club ”, “ Outsider ” et “ Un peu de sang ”), ainsi qu’une flopée de versions live acoustiques et d’instrumentales, raison pour laquelle cette « version » de l’album est ma favorite. Flip, c’est un album qui casse les codes du rap de nos jours, et plein de contrastes, notamment pour le fait que Lomepal soit un homme dit arrogant et au dessus de tout le monde, mais qui d’un autre côté est aussi humble et tente de convaincre les gens qu’il est une belle personne. Tu fais un mélange de ces deux points là et BAM : une pépite en guise d’album. PS : écoute Bécane en acoustique, je dis ça je dis rien.

6. NUES, Brigitte

https://open.spotify.com/embed/album/6ZstJKAdiQigutnlKrsv9n

Brigitte, enfin plutôt Nues de Brigitte, c’est sûrement l’album français le plus élégant de la saison, grande différence par rapport à leurs précédents titres, faits de glitters & strass. Et puis, les morceaux sont majoritairement au piano, qu’est-ce que c’est bon. Nues, est sans artifices et permet à Brigitte de se dévoiler, se dénuder. De plus, c’est un disque universel, dans lequel chacune pourra s’identifier, grâce à cet hymne à la solidarité féminine, que nous retrouvons dans chaque chanson. C’est poétique, rythmé et doux à la fois. Comme une femme quoi.

7. EP – JACKIE MOONBATHER

 https://open.spotify.com/embed/album/21kT8sSDeGvh7uJinIZsYY

Jackie Moonbather, c’est un artiste que j’ai découvert grâce à la chanson  » Old Boy  » de son EP Jackie Moonbather. Pour faire court, cet EP est beaucoup trop bon à écouter à Paris, en cette période de froid glacial. Les titres sont à écouter dans l’ordre puisque, si tu fais bien attention, chaque chanson se trouve être la continuité de la précédente. Et ça mon pote, c’est du génie comme on en voit peu souvent. Alors oui, les titres se ressemblent quelque peu mais cette soul aux airs R&B est vraiment très cool à écouter, et je pense ne pas m’en détacher pendant plusieurs semaines. Quoi de plus chill que Jackie Moonbather ?

8. REST, Charlotte Gainsbourg

 https://open.spotify.com/embed/album/4IonzjbKKCiU8ZvilbkdtS

Pop, délicatesse, épuration, franglais et charisme, voici quelques mots pour décrire Rest, le nouvel album de Charlotte Gainsbourg, conçut entre autre avec SebastiAn (Ed Banger) et Paul McCartney. Celui-ci fait déjà parler de lui depuis quelques semaines, et sait par la même occasion comment se faire apprécier. Charlotte s’autorise, contrairement à ses  précédents albums, à se livrer entièrement à nous et fait en sorte de nous maintenir le cœur serré d’émotion du premier titre  » Ring-a-Ring O’Roses  » au dernier,  » Les Oxalis « . Charlotte mêle mélodies rêveuses et séduisantes, français et anglais et ce, en donnant un côté dramatique, groovy et pop, qui fait tout le charme de Rest, évidemment. Charlotte Gainsbourg se met à nue devant nous en étant sûrement plus intime que jamais ; et qu’est-ce que c’est beau.

9. MARÉE BASSE, Vendredi sur Mer

 https://open.spotify.com/embed/album/0olQTtKHc00UpbddUZEr83

Charline Mignot, c’est Vendredi sur Mer. Et Vendredi sur Mer, c’est un de mes grands coups de cœur de l’année, en matière de chanson française électro-pop. Elle a sorti son premier EP intitulé Marée basse, et je ne compte plus le nombre de fois où il doit apparaître dans mon historique d’écoute. C’est innocent, énergique, un brin nostalgique, influencé par les 80’s (= tout ce que j’aime) et tellement cool à écouter ! Son EP, je l’ai écouté un soir, les yeux à moitié fermés et l’esprit ailleurs que dans la musique. Puis voilà que commence  » Lune et l’autre « . BAM, grand kiffe. Voilà que je me relève d’un coup et commence à bouger la tête. Vendredi sur Mer t’attrape et t’entraine bien loin, pour que tu puisses te perdre dans la poésie 2.0.

RETOUR EN IMAGE / la musique

LA CLASSE À LA FRANÇAISE

Bonsoir, c’est lundi. Lundi, c’est égal au début d’une nouvelle semaine et t’es surement déjà crevé(e) de voir qu’il te reste encore tous ces jours à faire avant de pouvoir crier au « week-end« . Mais le lundi sur Musicaleomentvotre, c’est le jour des nouveautés, et des chansons qui te motivent, qui te donne la détermination d’aller travailler dans ce froid et sous cette pluie. C’est aussi un jour qui te montre que la musique et les Artistes te sont indispensables parce qu’ils égayent ta journée, ton début de « week ». Ce soir, j’ai décidé de te faire part des nouveautés dans la catégorie « musique française », parce que… j’ai été éblouie. Un « trop plein » de talent en une journée, c’est de ça qu’on rêve.

Moi, je rêve de chaleur et de douceur, de quelque-chose d’exotique et qui saura me faire danser n’importe quand dans la journée. Beh tiens, Améthys de Témé Tan s’est trouvé en travers de mon chemin, et répond à toutes mes demandes. Ce titre est sorti il y a quelque temps, mais cette version pour la Radio Nova m’oblige à te le publier. Ce mec est génial et a sorti son premier album Témé Tan il y a pas si longtemps que ça. Soleil et tropique. Dès le début d’Améthys, je me sens obligé de shake my body et de lâcher un petit sourire de bonheur. C’est tout doux, tout beau et je pourrais l’écouter en boucle ; pas toi ?

Pi Ja Ma, c’est une jeune dame que j’ai découvert grâce à la Nouvelle Star, il y a quelques années maintenant. Entre ses talents d’illustratrice et de chanteuse, on ne pouvait pas tomber mieux. Son clip pour By The River (soit sa chanson que j’aime le plus), est sorti le 18 octobre, et je t’avoue que je l’écoute encore plus que lorsque je l’ai écouté à sa sortie. Dans le train, à 7h48, il y n’y a pas mieux que cette jolie voix pour égayer un peu le trajet et voir la vie positivement (entre deux têtes de gens mal réveillés et qui tirent la gueule). Entre roulades par terre et lyrics en bleu sur blanc, Pi Ja Ma se voit être la définition de la pureté.

De la pop française et poétique, c’est ce qu’Eddy de Pretto sait faire de mieux. Bien que je n’ai pu le voir au MaMA festival la semaine dernière (parce que oui, mon école m’a permis de participer au festival !!), je peux quand-même te dire qu’Eddy n’est autre qu’un Artiste avec un grand A. Des clips des plus simples, une voix envoutante et quelques beats par-ci par-là, je pense que De Pretto est une de mes révélations de l’année. Son premier EP d’ailleurs est sorti, sous le nom de Kid, est signe de poésie rythmée façon 2017, et mon dieu, c’est ce qu’il fallait en cette période d’automne. Merci la France, d’avoir des artistes de ce genre.

Tu penses bien qu’une playlist nouveauté sans un brin de rap (du 95), ne serait pas une playlist digne de ce nom. Ben voilà, mission réussie en un claquement de doigt avec mon poto Esken qui a sorti il y a très peu de jours Arya. Et encore une fois, il n’y a aucune ressemblance avec ses titres précédents. Esken excelle dans le mélange de style, dans la créativité et dans la recherche de quelque-chose de nouveau pour chacun de ses sons. Si tu compares avec ses premiers titres tels que Continuer D’avancer par exemple, tu observera très vite une progression tant au niveau de la musique que des paroles. Alors, que le premier qui me sort qu’Esken n’a pas d’avenir aille au bûcher.

Début du mois d’octobre. CJM’S, que j’ai d’abord connu en tant que danseur, a publié une reprise de Paris s’éveille de Jacques Dutronc. Mélangeant beatbox et une voix qu’on pourrait reconnaitre parmi plein d’autres, cette chanson est i-dé-ale au réveil, en début de journée et même en début de soirée. CJM’S a toujours été très talentueux  mais, comme dirait mon très cher père, « là, il a fait fort« . Son travail est sans cesse plus remarquable que la fois précédente et je pense que ça, c’est être un réel artiste. Comme quoi, le beatbox peut être autre-chose que seulement des « bruits de bouche ». Bah ouais, quand tu sais te servir de cet outil pour faire autre chose que manger, tout devient tout de suite plus beau.

Dans la catégorie franglais, je ne pouvais m’empêcher de te parler d’Angèle, soit la petite sœur du rappeur belge Roméo Elvis, mais avant tout surtout douée d’un talent indéniable et immense à nous faire « se transporter » avec ses titres. Comme quoi dans cette famille, le talent est héréditaire. BREF. Angèle, moi je l’adore mais ça, tu le sais déjà. Dans La loi de Murphy j’aime le côté pop musique douce croisé à quelque-chose légèrement humoristique et qui te fait bouger le popotin. Personnellement, le titre est sorti aujourd’hui même et depuis que je l’ai écouté (ré-écouter et voire même écouter en boucle), je danse comme elle et vois la vie en rose. Les belges sont l’avenir de la musique !

Pour danser jusqu’au bout de la nuit, rien ne vaut un bon morceau disco. Corine, que j’ai connu grâce au MaMA, est la chanteuse parfaite pour te faire aimer danser jusqu’à l’aube. Marche Nocturne est pour moi le meilleur morceau qu’elle a fait et je ne pense pas m’en lasser rapidement. Tout le monde n’est pas apte à aimer Coco si je peux me permettre, mais j’aimerai tout d’abord remercier mon école et ses partenariat de nous permettre de découvrir des talents si « vintage » et si cool. Corine animera donc à partir d’aujourd’hui mes futures soirées, que tu sois d’accord ou non.

x240-IZk

cliquer ici pour écouter la chanson

La très très grande sortie de la semaine, n’était autre que l’album La Fête est Finie d’Orelsan, ce rappeur qui a fait unanimité dans les magazines et sur les réseaux sociaux. Entre les diverses collab’ (Stromae, Ibeyi, etc…) et le rap qui devient la nouvelle musique française, on peut dire qu’Orelsan a lui aussi fait fort et est même considéré par LesInrocks comme étant « un des auteurs les plus doués« . Un des titres phares de cet album selon moi, c’est Notes pour plus tard, en featuring avec les jumelles d’Ibeyi et ce, au grand bonheur de nos oreilles. C’est beau et poétique, tout en gardant le côté personnel d’Orelsan = cet effet d’urgence et d’ennui. Orelsan dit des choses simples et basiques, tout « chantant » des choses dites importantes, si tu écoutes bien les paroles. Moi qui d’habitude ne suis pas une grande fan de cet artiste, je te conseille vivement d’écouter La Fête est Finie du début à la fin, et sans modération.


MUSICALEOMENTVOTRE

abonne toi